Le projet de loi Liberté de création, architecture et patrimoine voté en première lecture à l’Assemblée, risque de promouvoir une liberté. Celle de détruire. Les vieilles pierres. Les vieux jardins. Les vieux quartiers. C’est un siècle et demi d’une législation protectrice, lentement tissée de Prosper Mérimée à André Malraux et Jack Lang, que Fleur Pellerin saccage. Il faut se méfier de la futilité. On se gaussait de Fleur Pellerin, il serait peut-être temps de la redouter.

Source : Fleur Pellerin, plus forte que Malraux et Lang réunis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s