Mois : juillet 2017

Groupe de travail national sur la constructibilité en zone agricole et naturelle, le 2 mai 2017 – Internet PLUI

 

Le constat d’une consommation foncière forte et d’une périurbanisation marquée de notre territoire est aujourd’hui partagé par les acteurs de la planification. Cette consommation foncière est le résultat de l’ouverture à l’urbanisation de zones d’extension urbaine, mais aussi du mitage du territoire, le plus souvent à partir d’un habitat dispersé préexistant lié à l’habitat agricole. La loi ALUR, en rendant exceptionnel la définition de STECAL et en limitant fortement l’évolution possible du bâti dans les zones A&N hors ces secteurs, avait…….read more : Source : Groupe de travail national sur la constructibilité en zone agricole et naturelle, le 2 mai 2017 – Internet PLUI

Finances, fiscalité : les collectivités sont inquiètes – INNOVAPRESSE & COMMUNICATION

Innovapresse & Communication est éditeur de presse spécialisée et conseil en communication/concertation dans le secteur local, l’immobilier, l’aménagement, l’urbanisme et le logement.

Source : Finances, fiscalité : les collectivités sont inquiètes – INNOVAPRESSE & COMMUNICATION

Baisse des aides au logement : malgré la polémique, le gouvernement reste inflexible – INNOVAPRESSE & COMMUNICATION

Innovapresse & Communication est éditeur de presse spécialisée et conseil en communication/concertation dans le secteur local, l’immobilier, l’aménagement, l’urbanisme et le logement.

Source : Baisse des aides au logement : malgré la polémique, le gouvernement reste inflexible – INNOVAPRESSE & COMMUNICATION

Immobilier : où les Français envisagent-ils d’acheter ?

Les région où souhaitent acheter les Français dans l’Hexagone

Où souhaitent acheter les Français ? C’est la question à laquelle nous avons souhaité répondre dans notre dernière étude portant sur les flux migratoires des Français en matière d’acquisition de leur résidence principale.
Quels sont donc les lieux de vie privilégiés des Français ? Décryptage……pour en savoir plus cliquez sue l lien ci-dessous :

Source : Immobilier : où les Français envisagent-ils d’acheter ?

Décorrélation du point d’indice : les responsables territoriaux ne veulent pas d’une « fonction publique à plusieurs vitesses »

Alors que le président de la République s’est prononcé, à l’occasion de la conférence nationale des territoires, pour « une gestion différenciée des fonctions publiques », estimant anormal qu’en cas de revalorisation du point d’indice, « toutes les fonctions publiques soient entraînées dans le même mouvement », plusieurs responsables territoriaux, interrogés par l’AEF, s’élèvent contre cette orientation. Ils alertent notamment sur le …..pour en savoir plus : Décorrélation du point d’indice

Seuils de recours à l’architecte : le Conseil constitutionnel ne sera pas saisi – abonné – Règles d’urbanisme

Les dispositions de la loi LCAP imposant le recours à un architecte à partir d’un certain seuil de surface ne seront finalement pas renvoyées devant le Conseil constitutionnel. Et les deux décre

Source : Seuils de recours à l’architecte : le Conseil constitutionnel ne sera pas saisi – abonné – Règles d’urbanisme

Universités saturées et Bâcheliers refoulés.

La presse se fait l’écho, ces derniers jours, des difficultés rencontrées par les étudiants qui suite  à leur démarche pour une admission post bac (APB) à l’université se sont vus refusés toutes les options pour lesquelles ils s’étaient positionnés.

Résultat : à quelques semaines de la rentrée universitaire près de 60 000 bâcheliers sont sans affectation pour engager leurs études dans le supérieur.

Face à cette situation on se dit que l’on marche sur la tête. Au milieu des années 80 Lionel Jospin alors ministre de l’éducation avait souhaité que plus 80% d’une classe d’âge puisse accéder au bac. Cette orientation politique entrainait de facto le souhait pour tous ces jeunes, qui s’écartaient ainsi des autres filières tel que l’apprentissage ou la filière technologique,  après leur réussite au bac d’aller à l’université.

Mais, comme souvent, l’Etat  n’a pas su anticiper l’impact que cette décision politique allait générer.

A cela, il faut rajouter le boom des naissances de la fin des années 90 et du tout début des années 2000.

On voit donc là une nouvelle fois les carences dont l’état peut faire preuve de part sa rigidité et ses lourdeurs de fonctionnement. Dans les deux dernières décennies, il n’a pas su anticiper ce phénomène de saturation et, pour y faire face,  n’a donc pas construit de nouvelles universités ou agrandi les existantes.

Pendant le même temps, et depuis la mise en place des lois de décentralisation, les collectivités territoriales ont construit de façon intensive pour mettre à disposition des élèves et répondre ainsi à l’augmentation constante du nombre d’élèves, des établissements performants et fonctionnels  : les communes construisent des écoles primaires et maternelles, les départements des collèges, les Régions des lycés. Une nouvelle preuve que la décentralisation de certaines compétences, déléguées au plus près des territoires et mises en œuvre par des élus qui tissent une relation forte de proximité avec leurs populations, est beaucoup plus efficace.

On ressent de la tristesse pour tous ces jeunes et une impression de gâchis. Que vont faire tous ces jeunes qui vont rester sur le carreau à la rentrée de septembre?

Certes, il y a la possibilité de rejoindre une « grande école »mais il faut souvent déposer un dossier solide. De plus, il y a souvent des frais de scolarité élevés ce qui empêche les bâcheliers les plus précaires financièrement d’y accéder.

Mais derrière tout cela ce qui se profile c’est la sélection à l’entrée de l’université. Cette sélection éviterait certainement les échecs et les réorientations nécessaires des étudiants qui échouent et qui parfois rejoignaient l’université sans vraiment savoir ce à quoi cela aboutirait pour eux. Il faudrait aussi comme cela se fait à l’étranger un partenariat plus étroit entre les entreprises (et le secteur privé)  Les entreprises trouveront ainsi un vivier de matière grise et de leur coté elles pourraient participer financièrement aux investissements nécessaires pour les développer et leur permettre de répondre aux enjeux futurs.

Une révolution des esprits que ce soit du coté du monde universitaire mais aussi du coté des associations étudiantes

Nantes. La CCI défend le projet commercial square Fleuriot | Presse Océan

L’annonce par Nantes Métropole, par le biais de son vice président Alain Robert (PS), de la disparition du square Fleuriot (près des places Royale et Commerce) (nos éditions du

Source : Nantes. La CCI défend le projet commercial square Fleuriot | Presse Océan

La gare espagnole de Canfranc, le « Titanic des montagnes »

Pour m’y être rendu il y a une quinzaine d’années, le site, témoin de l’architecture ferroviaire du 19 ème siècle, est grandiose et le bâtiment a toujours l’élégance qui sied à type d’ouvrage. C’est une atmosphère de désolation et d’une certaine forme de tristesse qui se dégage du site. Site accessible coté français par un tunnel en colimaçon qui a nécessité, à l’époque, des prouesses techniques.Souhaitons que ce site grandiose reprenne un jour du service. A l’heure ou l’on encourage population a utiliser les transports en commun mais ou l’on souhaite aussi transférer du fret poids lourds vers le rail il est toujours désolant de voir des sites, avec un tel potentiel, abandonnés.

#LieuDeVacance 2/6. « M » explore tout l’été des endroits abandonnés. Terminus dans les Pyrénées, où se trouve la plus grande gare fantôme du monde. Un bijou architectural oublié, qui pourrait bien reprendre du service.

Source : La gare espagnole de Canfranc, le « Titanic des montagnes »