Catégorie : Densité Urbaine

Sauvegarder le patrimoine de banlieue, une question politique

Souvent dédaignée, l’architecture des ceintures urbaines peut parfois bénéficier d’un classement qui empêche sa destruction.

Patrimoine de banlieue

Commentaire :

Article intéressant à lire sur la question du patrimoine moderne de la seconde partie du 20ème siècle.

On a trop souvent tendance dans notre société du tout jetable à sacrifier le patrimoine bâti des années 70 et des trente glorieuses en général. A titre d’exemple je viens de lire un article sur Nantes ou dans le cadre d’une opération d’aménagement, on envisage de démolir le stade de la Beaujoire mis en service en 1983 et d’en reconstruire un nouveau plus moderne.  Presque 35 ans pour un édifice en béton c’est quand même jeune. C’est un peu du gâchis sous couvert de création d’empli et d’aménagement du territoire.

Même s’il ne s’agit pas de tout conserver, il faut quand même laisser des témoignages de cette époque aux générations futures.

Publicités

Jean Nouvel : « Pour sauver les banlieues, il faut contenir l’expansion urbaine »

Dans une tribune au « Monde », l’architecte expose les deux défis essentiels qui attendent le futur chef de l’Etat : sanctuariser les terres agricoles et forestières ; réinvestir la banlieue et y faire le choix résolu de la culture.

Source : Jean Nouvel : « Pour sauver les banlieues, il faut contenir l’expansion urbaine »

Lotissements : le seuil de recours à l’architecte paru au « JO » – Règles d’urbanisme

 

C’est, sans surprise, au-delà de 2 500 m² de de surface de terrain à aménager qu’il faudra faire appel à un architecte pour établir le projet architectural, paysager et environnemental d’un loti

Source : Lotissements : le seuil de recours à l’architecte paru au « JO » – Règles d’urbanisme

Les nouveaux bourgeois des campagnes : vers une éviction rurale ?

Jeudi 19 mai 2016, 18h30 Café librairie BD Fugue, centre Bonlieu Par Samuel Depraz, agrégé de géographie et maître de conférences à l’Université Jean Moulin / Lyon 3. Ses thèmes de recherche porten…

Source : Les nouveaux bourgeois des campagnes : vers une éviction rurale ?

Destinations 2030 – Territoire intense

l est possible de densifier en ayant un habitat plus bas que des tours. Mais je suis contre l’idée de densité et je préfère parler d’intensité urbaine. Ce qui fait plaisir en ville, c’est une certaine intensité de commerces, de services, de parcs, de transports en commun … La densité n’est pas synonyme de qualité urbaine.

Thierry Paquot, Vers un urbanisme sensoriel

La densité est une réponse pour produire de l’intensité urbaine, mais elle n’est pas le seul ….read more : Destinations 2030 – Territoire intense.