Catégorie : Grenelle de l’environnement/développement Durable

« Les villes doivent redevenir des éponges »

Article intéressant ou l’auteur évoque la nécéssité de revoir l’architecture de nos constructions pour qu’elle s’adapte aux aléas climatiques et à la prise en compte du développement durable.

Face aux catastrophes naturelles, l’objectif n’est plus seulement de se protéger, mais de connaître le risque, de l’accepter et de s’y adapter, indique Isabelle Thomas, professeure d’urbanisme à l’université de Montréal

Source : « Les villes doivent redevenir des éponges »

Publicités

La période 1971-2000 est la plus chaude de ces quatorze derniers siècles

La Terre n’a jamais connu un tel réchauffement des températures moyennes depuis près de 1 400 ans. C’est la conclusion d’une vaste étude sur l’évolution du climat de la planète depuis deux millénaires, réalisée par un réseau international de climatologues et publiée dans la revue Nature Geoscience, dimanche 21 avril.

Sa particularité : une analyse continent par continent, afin de permettre aux…. Lire la suite : La période 1971-2000 est la plus chaude de ces quatorze derniers siècles.

Le réchauffement entraîne une aggravation des périodes de sécheresse, comme ici en Chine.

Les deux tiers des arbres dans le monde sont menacés de dépérissement

LE MONDE | 23.11.2012 à 13h17 • Mis à jour le 23.11.2012 à 16h55 Par David Larousserie+
Les forêts, poumons de la Terre, sont menacées de dépérissement. Les arbres se montrent beaucoup plus vulnérables à la sécheresse que ce que les scientifiques imaginaient. Quand ils manquent d’eau, ils font des embolies : des bulles d’air obstruent les vaisseaux de transport de la précieuse sève des racines à leurs cimes. Un dessèchement fatal les guette. Toutes les espèces sont concernées : feuillus ou conifères. Tous les climats également : humides ou secs.

 Le "plus vieil arbre du monde", à Fulufjallet, au sud de la Suède, serait âgé de 9 500 ans.

 Pour la première fois, une vaste étude internationale jette un regard global sur ce phénomène. Sur plus de 220 espèces réparties dans 80 régions aux climats variés, leurs conclusions, publiées en ligne dans la revue Nature mercredi  21 novembre, pointent une vulnérabilité alarmante pour l’avenir des écosystèmes.

Environ 70 % des arbres étudiés seraient sur le fil du rasoir, fonctionnant à la limite de l’embolie. Leurs marges de manœuvre sont étroites, qu’ils poussent en zone tropicale, en zone tempérée ou en zone de type méditerranéen. « Tous les arbres et toutes les forêts du globe vivent en permanence à la limite de leur rupture hydraulique. Il y a donc une convergence fonctionnelle globale de la
réponse de ces écosystèmes à la sécheresse »,
 résume Hervé Cochard, chercheur à l’INRA, à Clermont-Ferrand, et coauteur de l’étude pilotée par Brendan Choat, de l’université Western Sydney (Australie), et Steven Jansen, de l’université d’Ulm (Allemagne).

Cette découverte étonnante conduit à envisager des scénarios catastrophe, sur Lire la suite

Affichage publicitaire: le décret modificatif enfin publié !

Source : www.lemoniteur.fr/

Un décret interministériel, applicable dès le 5 août, rectifie le décret du 30 janvier relatif à la publicité extérieure, en partie suspendu par le Conseil d’Etat.

Par une ordonnance de référé du 8 juin dernier, le Conseil d’Etat a partiellement suspendu le décret n° 2012-118 du 30 janvier dernier relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux pré-enseignes qui devait entrer en vigueur au 1er juillet. Motif invoqué : l’absence de limite précise, en surface et en hauteur, pour les enseignes scellées au sol, méconnaissait le principe de prévention des atteintes aux paysages énoncé à l’article 3 de la charte de l’environnement. Du fait d’une erreur technique due à la renumérotation du Code de l’environnement, cette disposition (article 2 du décret), suscitait l’ire des associations « France Nature environnement » et « Agir pour les paysages ». Lors de l’audience, les représentants de l’administration avaient indiqué qu’un prochain décret fixerait correctement les règles de dimension. Lire la suite

Etalement urbain et réduction des espaces agricoles : vers une prise de conscience salutaire?

L’article accessible par le lien ci-dessous relate les propos que j’ai tenus dans un hedomadaire destiné aux agriculteurs  de 4 départements de l’Ouest : L’AVENIR AGRICOLE.

AVENIRAGRICOLEArticle

Les lois Grenelle et de modernisation de l’agriculture ont mis en place des outils et des procédures pour préserver les espaces naturels et notamment les espaces agricoles. Car c’est avec les espaces cultivés que l’on peut préserver la ressource alimentaire et éviter ainsi d’avoir recours à des importantions de l’étranger qui s »avèrent toujours couteuses pour l’économie nationale.

Lutter contre l’étalement urbain, un chantier au long cours

Lutter contre l’étalement urbain, un chantier au long cours

Développement des territoiresPublié le mardi 30 août 2011 Source  : www.localtis.info/

D’après l’Insee, la superficie de l’espace urbain en métropole a progressé de 19% depuis 1999. Un étalement urbain qui inquiète l’ADCF qui compte sur les outils existants ou à venir comme la nouvelle taxe d’aménagement (TA) et le versement pour sous-densité (VSD) pour densifier l’urbain.

La superficie de l’espace urbain en métropole a progressé de 19% en dix ans, selon une enquête que l’Insee vient de publier. La surface du territoire urbain est Lire la suite

Les qualités urbaines et architecturales à travers les grenelles

Colloque organisé par l’association Urbanistes des Territoires au CAUE de l’Ain le mardi 5 juillet 2011.   Intervenantes : Laurence CORMIER membre d’Urbanistes des Territoires et Christine MALE 

Au travers d’exemples concrets,  innovants et précurseur d’une nouvelle maniere de penser l’architecture  tant en France que dans d’autres parties du monde, ce colloque a permis aux participants de mieux mesurer l’impact et les conséquences qu’auront avec le temps les mesures préconisées dans les lois Grenelle 1 et 2.

Ces lois visent notamment à lutter contre l’étalement urbain et à préserver notre environnement.

AConférence_CAUE01+UT_Bourg050711compr