Catégorie : Informations diverses

Nantes. La CCI défend le projet commercial square Fleuriot | Presse Océan

L’annonce par Nantes Métropole, par le biais de son vice président Alain Robert (PS), de la disparition du square Fleuriot (près des places Royale et Commerce) (nos éditions du

Source : Nantes. La CCI défend le projet commercial square Fleuriot | Presse Océan

La gare espagnole de Canfranc, le « Titanic des montagnes »

Pour m’y être rendu il y a une quinzaine d’années, le site, témoin de l’architecture ferroviaire du 19 ème siècle, est grandiose et le bâtiment a toujours l’élégance qui sied à type d’ouvrage. C’est une atmosphère de désolation et d’une certaine forme de tristesse qui se dégage du site. Site accessible coté français par un tunnel en colimaçon qui a nécessité, à l’époque, des prouesses techniques.Souhaitons que ce site grandiose reprenne un jour du service. A l’heure ou l’on encourage population a utiliser les transports en commun mais ou l’on souhaite aussi transférer du fret poids lourds vers le rail il est toujours désolant de voir des sites, avec un tel potentiel, abandonnés.

#LieuDeVacance 2/6. « M » explore tout l’été des endroits abandonnés. Terminus dans les Pyrénées, où se trouve la plus grande gare fantôme du monde. Un bijou architectural oublié, qui pourrait bien reprendre du service.

Source : La gare espagnole de Canfranc, le « Titanic des montagnes »

Patrick Bouchain, architecte : construire la ville avec ses habitants

 

On lui doit entre autres le Lieu unique, à Nantes et le Théâtre Zingaro, à Aubervilliers. L’architecte Patrick Bouchain transforme des friches en lieux culturels et réinvente la ville avec ses habitants.

Source : Patrick Bouchain, architecte : construire la ville avec ses habitants

Les rues les plus colorées de Paris – Logement.info

Certaines rues parisiennes n’ont rien à envier à celles de Naples, qui charment par leur calme, leur atmosphère villageoise et leurs belles couleurs. Alors si vous souhaitez voyager sans quitter la capitale, rendez vous sans tarder dans l’une de ces cinq rues insolites, où les codes et le mode de vie des habitants semblent différents d’ailleurs. Prêts à vous laisser dépayser ?Le passage Geffroy-DidelotSitué entre les Batignolles et le quartier Villiers, le passage Geffroy-Didelot est si bien planqué que peu s’y aventurent. Pourtant, c’est seulement à ceux qui osent fouler ses pavés que ce passage offre ce qu’il a de plus beau. Ses façades aubergine, jaunes, bleues ou orange cachent des ateliers d’artistes, des bistrots ou encore des cafés. De multiples drapeaux provenant de l’enseigne Abeille (au numéro 6) ajoutent un air de fête à ce petit coin de calme. Prenez un verre au Bistrot du Passage le soir, entre deux tonneaux de vin, pour en apprécier l’ambiance « petit hameau ».Métro Villiers (ligne 2 et 3)©Paris Zigzag /Wassila DjellouliLa rue CrémieuxLorsque des habitants bien inspirés décident d’une seule voix d’égayer leur rue, cela donne une ribambelle de maisons colorées, comme celles de la rue Crémieux. À quelques mètres de la gare de Lyon, cette rue pavée aussi fréquentée par les chats que par les curieux s’est parée de teintes pastel allant du bleu au jaune en passant par le rose, mais pas que ! Certains riverains sont allés jusqu’à peindre des trompe l’oeil sur leurs murs et orner le trottoir d’hortensias, de rosiers ou d’arbustes qui confèrent à la rue son charme bucolique et insolite.Métro Gare de Lyon (ligne 1 et 14) ou Quai de la Rapée (ligne 5)CC BY 2.0, couscouschocolatRue Sainte-MartheÀ mi-chemin entre les métros Belleville et Colonel Fabien, arrêtez vous pour prendre un bain de couleurs, rue Sainte-Marthe. Cette rue du Xème arrondissement fait du bien au moral. Elle abrite des restaurants avec terrasses, des commerces de bouche, des boutiques et quelques ateliers d’artistes, qui paraissent pour certains faits de bric et de broc ! On aime l’atmosphère de joyeux bazar tout aussi perceptible quelques mètres plus loin, place Sainte-Marthe. On s’y arrête aussi, le temps de déguster des tapas sur la terrasse ultra-vitaminée de La Sardine, un bistrot de quartier tout aussi haut en couleurs.Métro Belleville (lignes 11 et 2), Goncourt (ligne 11) ou Colonel Fabien (ligne 2)© Benoît Prieur / Wikimedia Commons / CC BY-SA 4.0Rue DieulafoyCette rue du XIIIème arrondissement détonne par l’architecture originale de ses résidences construites au début du XXème siècle par l’architecte Henry Trésal. De petites maisons étroites aux toits d’ardoise qui nous télétransporteraient presque dans les quartiers cossus du centre de Londres. Mais ce qui saute aux yeux lorsque l’on y arrive, c’est surtout leurs couleurs, rose pâle, jaune poussin ou encore bleu ciel, ainsi que les petites bordures arborées et fleuries qui précèdent leurs entrées. Ironie du sort, la rue Dieulafoy et ses maisons colorées se trouvent dans le quartier… read more : Source : Les rues les plus colorées de Paris – Logement.info

Nantes. Le constructeur Hess choisi pour les futurs e-Busways de 24 m | Presse Océan

C’est officiel. C’est le constructeur Hess qui a été choisi pour la construction des futurs Busways électriques long de 24 m (contre 18 m aujourd’hui). Johanna Rolland, maire PS

Source : Nantes. Le constructeur Hess choisi pour les futurs e-Busways de 24 m | Presse Océan

Les formations universitaires en urbanisme en France : un nouveau gouvernement des corps (de métiers)

More than any other discipline, urbanism interacts with the world which it makes intelligible by its knowledge, and apprehendable by its formations. However, the issues that govern urban developments have changed in nature and scope. We show how teachings in urban planning, mainly in master’s degree, have moved away from analytical perspectives and critical orientations, which are today more important than ever.Over the last thirty years, these trainings courses have experienced a real twist, which the competitive climate for the recognition of diplomas cannot explain. To date they comprise a specialized technical field, between profession repositories and standardization of careers, between the federation of Instituts d’urbanisme and the standardization of knowledge by the CNU.The articulation between pluridisciplinarity and practical knowledge, structured in the 1970s and 1980s around remarked thoughts, has generally substituted another couple, both as a position and a process of formation: the action of hyper-urbanism (based on urban factory processes and their management), technical know-how and their developmental position (based on projects and their instruments). By this twist, the current of urban studies has developed very little in France (although very widely deployed abroad). Furthermore, urban planning formations remain struck by a large socio-ecological thought, like others no less operational.

Source : Les formations universitaires en urbanisme en France : un nouveau gouvernement des corps (de métiers)

Aménagement et Elections présidentielles

Ce texte ci-dessous est paru dans la revue Ingénierie Territoriale N°26 de juin 2017 pages 52 et 53.

Comme le précisait Vitruve au Ier siècle avant JC dans s de juin on traité de Architectura,  pages« une construction doit être pérenne, utile et belle ». Les Romains construisaient « pour au moins une génération » et nous voyons ce que cela a donné avec le Pont du Gard et l’Aqueduc de Ségovie.

Or, sous couvert de protection de l’environnement et de développement durable on assiste depuis quelques années à la destruction massive de constructions de la seconde moitié du Xxème siècle dont certaines ont et auraient une valeur patrimoniale et historique certaines.

Actuellement, dans le même contexte et malgré ……….READ MORE : Article amenagement et elections tribune ingenierie territoriale1

cliquez sur le lien ci-dessus Pour avoir accès au fichier PDF.

Fonctionnaires en CDD – La Vie des idées

Souvent vue comme un ensemble homogène, la fonction publique se transforme aujourd’hui en un système d’emploi dual. Avec ses précaires : les agents publics contractuels. La frontière entre gens du public et gens du privé tendrait-elle donc à s’effacer ? Dans les travaux académiques comme dans les débats politiques et sociaux, l’emploi public est presque toujours assimilé au statut de fonctionnaire, c’est-à-dire à l’emploi à vie, conditionné par la réussite d’un concours. De ce fait, les controverses (…)

Source : Fonctionnaires en CDD – La Vie des idées