Catégorie : Intensité Urbaine

L’avenir des fermes urbaines est-il en ville ? | Les Echos

Les fermes urbaines poussent comme des champignons, notamment à Paris, qui inaugure le plus grand site d’Europe sur toit. Pour l’heure, l’intérêt de cultiver des fruits et des légumes en ville est limité d’un point de vue économique. Sauf peut-être en « indoor »… ou à l’entrée des agglomérations.

Source : L’avenir des fermes urbaines est-il en ville ? | Les Echos

« Cette crise sanitaire est l’occasion de penser la ville du quart d’heure »

TRIBUNE. Les mesures de confinement instaurées afin de lutter contre la propagation du coronavirus sont l’occasion de passer en ville à une autre temporalité, estime Carlos Moreno, professeur associé à l’Institut d’administration des entreprises de Paris.

Source : « Cette crise sanitaire est l’occasion de penser la ville du quart d’heure »

La ville du quart d’heure, ou le village réinventé

Il a théorisé le concept de « ville du quart d’heure », élément phare adopté par Anne Hidalgo, en course pour renouveler son mandat à la tête de Paris. Directeur scientifique de la chaire Entrepreneuriat, territoire, innovation à l’IAE Paris, Sorbonne Business, l’urbaniste Carlos Moreno ne cesse, depuis, d’être sollicité par de nombreux candidats en France, mais aussi par des maires de l’étranger, séduits par son discours.

Source : La ville du quart d’heure, ou le village réinventé

Pourquoi les villes se ressemblent-elles toutes?

Interview intéressante, dans L’OBS N°2887 du 05/03/2019 de cette semaine, consacrée au titre ci-dessus.

Tramway, centre-ville conçu pour attirer de nouveaux habitants, architecture monumentale, touristification ….. A L’approche des élections municipales Patrick BOUCHAIN Grand Pris de l’Urbanisme 2019 décrypte l’évolution des métropoles françaises. A lire sans modération

Elections municipales : « Les futurs élus parlent plus de nature que de ville »

CHRONIQUE. A la faveur des municipales, c’est la nature et non la construction qui semble former l’alpha et l’oméga de toute politique urbaine, constate Grégoire Allix dans sa chronique.

Source : Elections municipales : « Les futurs élus parlent plus de nature que de ville »

Municipales : la piétonnisation des centres-villes gagne du terrain | Les Echos

A Nancy, Reims ou Paris, plusieurs candidats aux élections de mars prochain promettent de chasser les voitures de certaines rues. Les villes les plus piétonnes n’ont converti que 2 à 3 % de leur voirie. Mais, selon les acteurs concernés, de telles mesures doivent s’accompagner d’une réflexion globale sur la mobilité et d’une consultation avec les commerçants et les habitants.

Source : Municipales : la piétonnisation des centres-villes gagne du terrain | Les Echos

Un parc de logement profondément transformé sous l’effet de l’étalement urbain

Dans un contexte de prise de conscience de la question environnementale, la critique de l’étalement urbain est classique dans les débats publics. Cet étalement, alimenté par la croissance du nombre de propriétaires de maisons individuelles, a profondément transformé les caractéristiques du parc de résidences principales de l’aire urbaine nantaise depuis les années 1970, faisant ressortir deux clivages géographiques : entre le pôle urbain et sa couronne périurbaine, puis entre les différents……read more : Source : Un parc de logement profondément transformé sous l’effet de l’étalement urbain

Compacité / Densité – Collectivités viables

Densité et compacité sont deux notions indissociables si l’on veut réellement tirer profit de leurs avantages. La densité brute se rapporte au nombre de logements sur une superficie donnée, peu importe la forme et l’agencement des bâtiments et des espaces publics ou privés. La compacité, quant à elle, réfère au rapport entre les surfaces bâties et non bâties. Il s’agit d’une manière d’occuper le territoire, de façon à créer des liens (physiques et sociaux) en limitant les vides et les discontinuités. La compacité permet de créer des milieux de vie à la fois denses et conviviaux, respectueux de l’échelle humaine et favorables à la création d’une ville des courtes distances. Ce mode d’occupation du territoire se veut une réponse aux problèmes engendrés par l’étalement urbain.

Source : Compacité / Densité – Collectivités viables