Catégorie : Planification

« Les métropoles doivent jouer un rôle d’entraînement des territoires plus éloignés »

L’article ci dessous pose une problématique intéressante. Celle de hégémonie des métropoles ou des agglomérations qui aménagent leur territoire sans soucier de ce qui se passe autour.

La proposition d’une intervention des régions pour définir un aménagement plus cohérent sur une grande échelle de territoire est  une idée intéressante pour que les petites villes des alentours ne se sentent pas exclues.

L’amélioration des mobilités doit aussi passer par la réouverture de petites lignes ferrées qui irriguaient si bien nos territoires au début du 20ème siècle mais qui ont été sacrifiées sur l’autel du tout automobile

Il faut repenser l’aménagement du territoire afin de renforcer le lien social, d’intégrer les populations et de dynamiser la vie économique des espaces périphériques, estime l’architecte urbaniste François Leclercq dans une tribune au « Monde ».

Source : « Les métropoles doivent jouer un rôle d’entraînement des territoires plus éloignés »

Publicités

Urbanisme – Modernisation des PLU : vers plus d’adaptation aux diversités locales

Parallèlement à la généralisation des PLUi s’enclenche un mouvement de territorialisation plus poussée des règlements d’urbanisme. Alors, finis l’uniformité ou le copier-coller du PLU du voisin ? PLUi littoraux, métropolitains ou infra-communautaires font leur apparition. Tout comme de nouveaux instruments au service d’une plus grande souplesse et d’une plus fine adaptation aux spécificités locales, notamment pour densifier et moins gaspiller le foncier. Ces nouveautés…..read more : La modernisation des PLU

« Les villes doivent redevenir des éponges »

Article intéressant ou l’auteur évoque la nécéssité de revoir l’architecture de nos constructions pour qu’elle s’adapte aux aléas climatiques et à la prise en compte du développement durable.

Face aux catastrophes naturelles, l’objectif n’est plus seulement de se protéger, mais de connaître le risque, de l’accepter et de s’y adapter, indique Isabelle Thomas, professeure d’urbanisme à l’université de Montréal

Source : « Les villes doivent redevenir des éponges »