Catégorie : Politique dela ville

Entretien / « L’urbain semble être partout, sauf dans cette campagne présidentielle » : Urbanités

Il y a eu des périodes dans l’histoire de la Ve République au cours desquelles la question urbaine était une question politique, notamment dans les années 1970. Le PSU (Parti socialiste unifié) a émergé et s’est structuré autour des questions et des luttes urbaines. Dans le programme commun Parti socialiste-Parti communiste de 1972, la question urbaine fait l’objet d’une politisation, même lorsqu’elle est abordée sous des angles très techniques comme le financement du logement social. Aux élections municipales de 1977, le Parti socialiste, a ce slogan « Changer la ville, changer la vie »1. Tout ceci s’inscrit dans un contexte d’urbanisation….read more : Source :Entretien / « L’urbain semble être partout, sauf dans cette campagne présidentielle » : Urbanités

Publicités

Jean Nouvel : « Pour sauver les banlieues, il faut contenir l’expansion urbaine »

Dans une tribune au « Monde », l’architecte expose les deux défis essentiels qui attendent le futur chef de l’Etat : sanctuariser les terres agricoles et forestières ; réinvestir la banlieue et y faire le choix résolu de la culture.

Source : Jean Nouvel : « Pour sauver les banlieues, il faut contenir l’expansion urbaine »

A Rillieux-la-Pape, la démolition des tours Lyautey laissera place à un nouveau quartier – Chantiers

L’opération de rénovation urbaine dans le quartier de La Velette s’illustre par la démolition de deux tours qui laisseront place à un nouveau quartier mixte de logements.

Source : A Rillieux-la-Pape, la démolition des tours Lyautey laissera place à un nouveau quartier – Chantiers

« Parler d’apartheid en France, une comparaison excessive »

l est tout à fait compréhensible que le premier ministre veuille, par des mots forts, donner des signes clairs de reconnaissance officielle de l’état de malaise, de déclassement, de marginalisation dans lequel se trouve une partie de la population française.

Manuel Valls a raison de ne pas user d’euphémismes car c’est sur le terreau de l’indifférence comme de la misère que poussent les graines de.…read more : « Parler d’apartheid en France, une comparaison excessive ».

A Johannesbourg, en 1986, élèves blancs et noirs ne fréquentaient pas les mêmes écoles.

Les défis des intercommunalités pour réussir la politique de la ville – Lagazette.fr

Conformément aux préconisations de la Cour des comptes reprises par François Lamy dans sa loi du 21 février 2014, les métropoles, communautés urbaines et communautés d’agglomération ont de nouveau été désignées cheffes de file de la politique de la ville. Vingt ans après que l’État leur avait déjà confié ce rôle – sans grand succès – elles se retrouvent donc en première ligne pour décliner la réforme en cours dans les 1 300 ….read more : Les défis des intercommunalités pour réussir la politique de la ville – Lagazette.fr.

L’«apartheid» de Valls continue à faire des remous – Libération

Manuel Valls a refusé mercredi «les faux débats», selon lui, lancés après qu’il eut utilisé le mot d’«apartheid» pour évoquer l’enfermement de certains quartiers pauvres.

«Peu importent les mots, l’essentiel c’est d’agir,» a tranché Manuel Valls lors de sa conférence de presse mercredi matin, assurant vouloir «agir dans des territoires qui ….read more :L’«apartheid» de Valls continue à faire des remous – Libération.

Le Premier ministre Manuel Valls, le 21 janvier 2015 à l'Assemblée nationale à Paris

L’« apartheid » en France ? Pourquoi les mots de Manuel Valls marquent une rupture

Manuel Valls avait déjà parlé de « ghetto » et de « ségrégation », voire d’« apartheid ». C’était en 2005, et il n’était alors que maire d’Evry (50 000 habitants) et socialiste en rupture idéologique avec son parti sur les enjeux d’intégration et de sécurité. Dix ans plus tard, à l’occasion de ses vœux à la presse, mardi 20 janvier, c’est le premier ministre qui parle. Avec des mots inédits pour qualifier la situation des quartiers sensibles en France, une semaine après les attaques terroristes qui ont fait 17 morts. Pour décrire la.…read more :L’« apartheid » en France ? Pourquoi les mots de Manuel Valls marquent une rupture.

Le premier ministre, Manuel Valls, lors de ses vœux à la presse, mardi 20 janvier, à Paris.

Pour les villes moyennes, demain, il sera trop tard | Slate.fr

Et dire que les villes moyennes étaient si florissantes! De beaux bâtiments publics, un vaste marché et de grandes maisons bourgeoises. Un mariage réussi entre le passé et la modernité. Une économie dynamique et une confiance inébranlable en l’avenir. C’était il y a cinquante ans. Une éternité.

Aujourd’hui, la crise des villes moyennes est devenue telle que les géographes Daniel Béhar et Philippe Estèbe n’hésitent plus à parler «d’espaces en voie de disparition». Il est vrai que

Pour les villes moyennes, demain, il sera trop tard | Slate.fr.

A Forbach, une usine désaffectée devenue un lieu d'«exploration urbaine».<a href="https://www.flickr.com/photos/hansel5569/6661750041"> Urban exploring in France</a> / 55Laney69 via Flickr CC <a href="https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.fr">License By</a>

Projet de loi sur la Ville : une « promesse d’égalité », pour François Lamy – Aménagement – LeMoniteur.fr

Le ministre délégué à la Ville défendait vendredi 22 novembre à l’Assemblée nationale sa « loi de programmation pour la Ville et la Cohésion urbaine », première « vraie réforme d’ampleur depuis dix ans » selon le ministre.

Le projet de « loi de programmation pour la Ville et la Cohésion urbaine »est une « promesse d’égalité », souhaitée par le président de la République, a défendu vendredi 22 novembre devant la représentation nationale, le ministre de la Ville François Lamy. Ce projet de loi « met la …..read more : Projet de loi sur la Ville : une « promesse d’égalité », pour François Lamy – Aménagement – LeMoniteur.fr.