Étiquette : Ile de Nantes

Île de Nantes : 6000 logements dans un grand parc

Un nouveau quartier va pousser au sud-ouest de l’île de Nantes. D’ici 15 ans, 6000 logements seront construits au cœur d’un ensemble de parcs. Le 6 février, l’équipe de la paysagiste Jacqueline Osty, désormais aux commandes de l’Île de Nantes, a présenté les grandes lignes de ce projet.

Source : Île de Nantes : 6000 logements dans un grand parc

Ce qui va changer à l’ouest de l’île de Nantes

Après Alexandre Chemetoff (2000-2010) et Marcel Smets (2010-2016), c’est au tour de la paysagiste Jacqueline Osty et de l’urbaniste Claire Shorter d’être aux commandes du projet urbain Île de Nantes. Le duo, dont la mission principale sera d’aménager la partie sud-ouest de l’île et de faciliter l’installation du CHU (ouverture 2026), a présenté ce lundi après-midi ses premières orientations. Voici ce qu’il faut retenir…read more : Source : Ce qui va changer à l’ouest de l’île de Nantes

Jacqueline Osty et Claire Schorter dessineront le nouveau visage de l’île de Nantes – Aménagement

Avec une proposition originale allant au-delà du cahier des charges initial, l’équipe conduite par la paysagiste Jacqueline Osty prendra le relais du groupement Smet-uapS-SCE pour assurer, jusqu

Source : Jacqueline Osty et Claire Schorter dessineront le nouveau visage de l’île de Nantes – Aménagement

Le CHU sur l’île de Nantes ouvrira finalement en une seule phase en 2026 – Chantiers

Alors que la préparation des terrains pour implanter le futur CHU sur l’île de Nantes a débuté cet été, le calendrier de cette vaste opération de près d’un milliard d’euros a été rev….read more : Source : Le CHU sur l’île de Nantes ouvrira finalement en une seule phase en 2026 – Chantiers

Nantes. Transfert du CHU sur l’île, c’est enfin officiel | Ouest France Entreprises

Le projet de regroupement du centre hospitalier universitaire (CHU, court séjour) sur l’île de Nantes, à l’horizon 2020-2025, a le feu vert définitif du gouvernement. La décision est tombée mardi. La ministre des Affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine a validé le projet, mettant ainsi fin à une longue attente. Le dossier était déjà sur le bureau de l’ancien ministre UMP Xavier Bertrand, du temps du gouvernement Fillon. Mais Marisol Touraine n’a pas communiqué hier soir sur l’aide financière apportée par l’État à un projet évalué à 600 millions (valeur 2011) et à 900 millions au moment du chantier, prévu en deux phases. Lire la suite : Nantes. Transfert du CHU sur l’île, c’est enfin officiel | Ouest France Entreprises.

Le CHU actuel, vue prise depuis l’école d’architecture de Nantes.

DSC04807

Smets et l’ile de Nantes

La vision Smets de l’île de Nantes

1 commentaire Créé le 17.12.10 à 04h35 — Mis à jour le 17.12.10 à 04h35

Marcel Smets était hier soir au CCO.Marcel Smets était hier soir au CCO. F. elsner /Source : 20minutes.fr parFrédéric Brenon

Urbanisme Le nouvel architecte de l’île s’est exprimé sur les gros dossiers

Tout récent successeur d’Alexandre Chemetoff, le nouvel architecte-urbaniste de l’île de Nantes, le Belge Marcel Smets, a livré pour la première fois hier soir sa vision du projet aux Nantais à l’occasion d’un débat organisé par Place publique. Morceaux choisis.

Un CHU ouvert. « Un hôpital de 200 000  m2, c’est plus grand que le Louvre! Mais on ne peut pas le penser comme une énorme forteresse. Il faudrait que la ville pénètre à travers. On trouve quelques exemples intéressants en Belgique, en Suède ou aux Pays-Bas où des rues le traversent. L’hôpital du 21e siècle devra être humain. Et Nantes devra être à la pointe. Je ne veux pas être responsable d’une horreur. »

Un tramway pour 2020. « On ne peut pas implanter le CHU si on ne peut pas Lire la suite

Aménager l’ile de Nantes avec un nouvel urbaniste

Rencontre avec Marcel SMETS nouvel urbaniste de l’île de Nantes

par Eric RAIMONDEAU pour urbanismeamenagementfiscalite.wordpress.com
C’est au centre de Communication de l’Ouest à Nantes  le 16 décembre 2010 que Marcel SMETS   à développer   devant un publc nombreux sa vision sur  la poursuite de l’aménagement de l’ile de Nantes.

Avant de répondre à l’appel à candidature qui visait à trouver un successeur à Alexandre Chemetoff, il a longuement rappelé s’être promené de longues heures à vélo, avant de candidater,  pour mieux « s’approprier de l’esprit des lieux »

Il a très nettement affirmé vouloir mettre en œuvre ses propres idées. Par rapport à son prédécesseur, Marcel SMETS veut « changer les choses sans être dans le désaveu ».

Il considère qu’il y a 10 ans lorsque Chemetoff a été désigné pour conduire ce projet,  le plan guide constituait un outil  précurseur. Mais, estime-t-il; les opérations se sont faites jusqu’à présent suivant plutôt les opportunités et à ce titre là, il le juge quand même rigide. Mais il ne le remettra pas en cause et son graphisme changera peu.

Pour lui le projet de l’ile de Nantes est un méta centre.« On agrandit pas le centre ville existant, on le complète »

Marcel SMETS pour exercer sa mission remettra la maquette au gout du jour. Elle lui semble être un outil plus pratique pour travailler  avec l’ensemble tous les acteurs concernés par les aménagements à venir. Pour lui, l’aménagement du front de fleuve ne posera pas de difficultés, l’intérieur de l’ile sera plus difficile notamment en ce qui concerne le devenir de la darse.  Cette vaste nappe d’eau  sera en grande partie aménagée sur les vastes emprises ferroviaires  disponibles.

Démarche projet :

Reprenant à son compte la devise de Laurent Théry, ancien directeur de la SAMOA, qui estimait qu’un projet urbain c’est d’abord un projet puis un règlement, il a décrit la place des différents intervenants en l’illustrant par la métaphore des pointes d’un triangle.

Ainsi,  sur l’une des pointes on trouve d’abord l’Urbaniste dont le rôle, par essence, consiste par  sa capacité d’analyse, a avoir des idées qui pourront se concrétiser par des orientations d’aménagements. Orientations qui seront ensuite validées par le « politique » car c’est à lui, qui est porteur du projet, de prendre des décisions sur le base des propositions d’orientation que lui fait l’urbaniste.

Enfin l’aménageur dont le role d’ensemblier et de facilitateur définit des modalites d’action pour que la mise en oeuvre des décisions se déroulent dans de bonnes conditions.

On s’étonnera juste  à ce stade de la conférence de ne pas l’avoir entendu prononcer le mot concertation. Ce projet se ferait-il finalement sans se soucier des attentes de la population?  Ce positionnement est d’autant plus surprenant que nombre d’habitants du quartier inquiets de l’implantation du CHU sur cet ile s’étaient eux aussi déplacés en nombre.

L’implantation du CHU

C’est le point qui étaient le plus attendu de son intervention. Cet équipement qui Lire la suite

Ile de Nantes et Halles Alstom

Ile de Nantes : deux équipes d’architectes lauréates pour la transformation des halles Alstom

| 09/11/2010 | 15:13 Source LE MONITEUR .FR|

  • L’entrée de l’ESBANM imaginée par Franklin Azzi
  • Le projet de Duncan Lewis pour les Halles Alstom de l’Ile de Nantes

Le jury, présidé par Jean Marc Ayrault et réuni lundi 8 novembre à la Samoa, a retenu deux lauréats qui devront préciser leur projet dans les prochaines semaines. Les équipes amenées à concourir pour cette ultime phase sont : Lire la suite

Grand prix de l’urbanisme 2010

Laurent Théry, directeur de la SAMOA en charge de l’aménagement de l’ile de Nantes vient de recevoir le  Grand prix de l’urbanisme 2010 pour l’ensemble de son oeuvre à Saint Nazaire et à Nantes.

Le jury a notamment souligné la compétence d’un grand maître d’ouvrage dans des projets majeurs réalisés ces trente dernieres années dans les deux villes.

A ce titre à Saint Nazaire, il a conduit la reconversion du centre ville (centre commercial dénommé le paquebot.

A Nantes, avec l’architecte Alexandre Chemetoff, il mène la réhabilitation de l’ile de Nantes que le jury considère comme un projet phare dans le monde de l’urbanisme européen.

Laurent Théry quittera Nantes en octobre prochaine pour rejoindre   Euralille